La fête juive de Yom HaShoah

Yom HaShoah, « journée de la Shoah » (ou Yom ha-zikaron laShoah vèlaGvoura, « journée du souvenir pour la Shoah et l'héroïsme ») est une fête juive rendant hommage aux 6 millions de Juifs morts durant la Seconde Guerre Mondiale, victimes des nazis et de leurs collaborateurs.

 

Fête juive de commémoration de la Shoah

Elle a lieu à une date fixée par l'Etat d'Israël, le 27 nissan (autour du 20 avril).

  • Si ce jour tombe un vendredi, Yom HaShoah est avancé au jeudi 26 nissan.
  • S’il tombe un dimanche, la célébration est reportée au lundi 28 nissan.

 

En France, 76 000 Juifs, dont 11 400 enfants, ont été déportés en camps d'extermination. Seulement 2 600 d'entre eux en sont sortis vivants.

 

Les cérémonies de Yom HaShoah

 

En Israël, le soir, dans la cour du ghetto de Varsovie, les drapeaux sont mis en berne. Six survivants allument six torchent en hommage aux 6 millions de morts, et il y a la lecture du Kaddish (les prières pour les morts).

 

Le lendemain, en journée, les sirènes d'Israël retentissent à 10 heures du matin pendant deux minutes : les voitures et les bus s'arrêtent et leurs passagers descendent. Les piétons s'arrêtent et respectent les deux minutes de silence. La plupart des lieux de loisirs et établissements publics sont fermés, sauf les écoles et lycées. Les élèvent s'y rendent habillés de bleu et blanc, pour assister à des cérémonies. La télévision israélienne diffuse quant à elle des documentaire/interviews traitant de l'Holocauste, ainsi que des musiques tristes. Aucune publicité n’est diffusée. À Auschwitz, une Marche des Vivants est organisée.