La fête juive de Roch Hachana

Roch Hachana (Roch Ha-Chanah) est considéré comme le nouvel an Juif et l'anniversaire de la création du monde.

 

Cette fête marque le début de dix jours ou chacun doit penser aux fautes qu’il a commises durant l'année passée, et demander le pardon de Dieu. Elle est célébrée lors des 1er et 2 Tichri, qui correspondent à des dates en septembre ou octobre dans le calendrier grégorien.

 

Les origines de Roch Hachana

 

Cette fête est également désignée par cinq autres noms :

 

Fête juive de Roch Hachana

 

  • Chabbaton : le jour du repos solennel au 1er jour du septième mois
  • Zikhron terouah : le jour du Souvenir annoncé par la sonnerie du chofar, qui est une corne de bélier
  • Yom Terouah : jour où l'on sonne le chofar
  • Yom ha-Dim : jour du jugement
  • Yom ha-Zirkkaron : Jour du Souvenir, où Dieu se souvient de ses créatures

 

Les traditions de cette fête juive

 

Roch Hachana se divise en trois parties : le repas, la sonnerie et la cérémonie du Tachlickh.

 

Juste avant le repas, il y a le Kiddoush (la bénédiction du vin) et les Juifs doivent tremper un quartier de pomme dans du miel, pour que la nouvelle année soit douce. Le repas se compose d'éléments précis : courges, fenouils, poireaux, blettes, dattes, figues, grenades, pommes et miel, tête d'agneau et poisson.

 

Ensuite, les Juifs doivent assister à la sonnerie du chofar (une corne de bélier) en souvenir d'Abraham, qui est liée au passé, au présent et au futur, et qui rappelle à chaque Juif qu'il est lui-même le bâtisseur de son avenir.

 

Puis, l'après-midi du premier jour, il y a la cérémonie du Tachlickh, qui consiste à se rendre au bord d'une rivière, d'un lac ou même à la mer, pour y jeter symboliquement tous ses pêchés.