Le calendrier égyptien

Monument égyptien

Les égyptiens avaient mis au point un calendrier qui, suivant les meilleurs spécialistes en la matière, est considéré comme le seul calendrier intelligent qui ait jamais existé dans l’histoire humaine.

Découpage du calendrier :

L’année égyptienne était divisée en 12 mois, chacun de 30 jours. Chaque mois était divisé en 3 décades (de 10 jours) et avec trois saisons présentées ci-dessous.
Pour arriver à 365 jours, on ajoutait 5 jours intercalaires (ou épagomène) après la fin de Chemou ; jours néfastes, ceux-ci étaient considérés comme les anniversaires d’Osiris, de Seth, d’Isis, de Nephtys et d’Horus du 14 au 18 juillet.

  • 14 juillet : Naissance d'Osiris.
  • 15 juillet : Naissance d'Horus.
  • 16 juillet : Naissance de Seth.
  • 17 juillet : Naissance d'Isis.
  • 18 juillet : Naissance de Nephtys.
 
 
Le calendrier égyptien était majoritairement basé sur un découpage d'année en trois saisons :
Table égyptienne
Comparaison avec notre calendrier 

Pour exprimer une date, on écrivait, par exemple : An 5, 3ème mois de l’Hiver, jour 13. L’erreur des égyptiens a été de ne pas avoir introduit une année bissextile, ce qui par ailleurs a aidé pour suivre la chronologie de leur histoire. Le système, simple et clair, n’en était pas moins supérieur au nôtre, puisqu’il avait l’avantage de ne présenter ni des mois de longueur inégale, ni des semaines chevauchant les mois et les années. Les astronomes de l’époque n’ont pas manqué de reconnaître les avantages du calendrier égyptien et l’ont utilisé pour leurs calculs ; il a survécu au Moyen Age et Copernic s’en est encore servi.