Journée "zéro discrimination"

La discrimination, c'est tout acte ou comportement qui a pour but ou effet de compromettre la jouissance des droits de l'homme par tous les individus.

Que ce soit à cause du sexe, de l'identité de genre, de l'origine sociale ou ethnique, de la santé ou de l'âge, de l'attirance sexuelle, la discrimination existe bel et bien, parfois même dans les lois des pays.

 

Et rappelons-le, la discrimination ne touche pas uniquement la personne ou le groupe visé (ce qui est déjà inacceptable) :

  • Discriminer les individus en raison de leur origine ou ethni provoque une souffrance personnelle et affaiblit la cohésion sociale.
  • Limiter l’accès des filles et des jeunes femmes à l’éducation nuit non seulement aux individus, mais empêche aussi la société de bénéficier d’une palette de talents plus étendue.
  • Stigmatiser les personnes vivant avec le VIH décourage ces personnes d’aller se faire dépister pour recevoir des soins et un traitement vitaux et nuit aux efforts pour mettre fin à l’épidémie de sida.

 

« La discrimination est souvent basée sur la désinformation ou la peur de l'inconnu »,
rappelle l’agence de l’ONU spécialisée dans la lutte contre le VIH/sida dans un communiqué de presse.

 

 

Cette journée permet de s'informer et de promouvoir la tolérance, la compassion, la paix.

Car un monde où stigmatisation et discrimination existe à une telle empleur n'est pas un monde en paix. Un monde où les lois des Etats, où la justice de certains sont stigmatisantes et discriminante, n'est pas un monde en paix. Et il y a encore du chemin à parcourir.

 

 

  • les femmes doivent obtenir le consentement de leur époux/partenaire pour accéder aux services de santé sexuelle et reproductive dans 29 pays
  • le viol conjugal n'est pas puni par la loi dans 112 pays
  • il n'existe pas de législation contre le harcèlement sexuel dans 45 pays.
  • au total, 150 pays ont au moins une loi qui traite différemment les femmes et les hommes, et 63 pays en ont cinq voire plus
  • les relations entre personnes de même sexe sont un crime dans 67 pays...
  • ... et dans 8 pays sont passibles de la peine de mort
  • les personnes transgenre sont hors-la-loi dans 17 pays
  • la non-divulgation de la séroposivité au VIH, l'exposition au VIH ou la transmission du VIH sont des crimes dans 68 pays
  • en 2018, 45 pays ont indiqué avoir des lois obligeants le consentement parental pour accéder aux services de dépistage du VIH pour les jeunes de moins de 18 ans

Ces chiffres ont été publié dans la brochure "Agir pour changer les lois discriminatoires" par ONUSIDA, en février 2019.

 

 

 

https://www.unaids.org/fr/2019_ZDD_campaign

https://www.unaids.org/fr/resources/campaigns/2017_zerodiscriminationday/materials

https://news.un.org/fr/story/2018/03/1007251

https://www.unaids.org/sites/default/files/media_asset/2019_ZeroDiscrimination_Brochure_fr.pdf