Coronavirus 2020 : calendrier confinement en France

Apparu dans la province chinoise du Wuhan à la fin de l’année 2019, le coronavirus « COVID-19 » a entraîné un véritable bouleversement de la situation sanitaire et économique mondiale à partir de début 2020.

 

Date du confinement en France sur le calendrier gratuit Very Utile

Solution d’urgence adoptée par la grande majorité des pays pour lutter contre la propagation du coronavirus, le confinement a créé des situations inédites, notamment en France :

 

  • paralysie de l’économie due à la fermeture massive des commerces et aux mesures de chômage partiel,
  • mesures exceptionnelles de soutien à l’économie de la part de l'Etat,
  • possibilités d’arrêt maladie pour garde d’enfant offertes aux salariés, en raison de la fermeture des crèches et des écoles,
  • interdiction des visites dans les EHPAD (très touchés par la COVID-19), qui a généré un isolement des personnes âgées dépendantes pendant plus de deux mois.

 

Le confinement a, dans le même temps, permis de désengorger les hôpitaux et de limiter les effets dévastateurs du coronavirus en termes de décès et de prises en charge hospitalières.

 

Date du confinement en France : du 17 mars au 11 mai 2020

 

En France, le confinement a débuté au calendrier à la date du mardi 17 mars, jour de la Saint Patrick, qui s’est révélée bien morose et très peu festive…

Pendant cette période, les déplacements ont été limités aux besoins essentiels :

 

  • achats alimentaires,
  • déplacements professionnels pour les personnes ne pouvant pas recourir au télétravail ni bénéficier du chômage partiel,
  • suivi médical,
  • motif familial impérieux (assistance aux personnes vulnérables ou handicapées, garde d’enfants…),
  • obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie…

 

Le calendrier du confinement coronavirus a également créé une « prise de conscience » des possibilités offertes par le télétravail. Contraints à recourir à ce mode de fonctionnement, de nombreux salariés et entreprises ont découvert ses vertus et ses avantages, en termes de transport, productivité, économies financières, gestion du stress…

 

Le lundi 11 mai 2020, le déconfinement a permis de lancer une reprise partielle des activités : réouverture des écoles maternelles et primaires (avec un nombre très réduit d’élèves, accueillis par roulement et dans le respect des règles de distanciation physique) et commerces, mais maintien de la fermeture des restaurants, cinémas, salles de concert, etc.

 

Des autorisations au cas par cas sont ensuite accordées. Le 22 juin 2020, par exemple, les écoles sont tenues de reprendre leur fonctionnement normal.

 

Les dates de confinement dans le monde

 

Premier pays à décréter des mesures strictes et à établir un calendrier confinement en janvier 2020, la Chine a été suivie par de nombreux états à partir du mois de mars, au fur et à mesure de la propagation du coronavirus dans le monde.

 

Découvrez notre « calendrier COVID-19 » indiquant les dates de confinement 2020 dans le monde, en raison de la pandémie de coronavirus.

 

A noter que ces dates marquent le début du confinement et du déconfinement dans chaque pays, car ces mesures ont majoritairement été mises en place en plusieurs étapes. En Chine et aux Etats-Unis, les dates et mesures sont souvent différentes d’une province et d’un état à un autre.

 

Pays Date de début de confinement Date de début du déconfinement
Chine (selon provinces) 23 janvier 7 avril
Etats-Unis (selon états) 19 mars 4 mai
Allemagne 22 mars 20 avril
Belgique 18 mars 4 mai
Danemark 11 mars 13 avril
Espagne 14 mars 4 mai
Grèce 23 mars 4 mai
Italie 9 mars 4 mai
Irlande 28 mars 18 mai
Royaume Uni 23 mars 7 mai
Afrique du Sud 27 mars 1er mai
Maroc 20 mars 10 juin

 

Deuxième confinement en France et dans le monde

 

Coronavirus COVID-19 : port du masque à l'école lors du deuxième confinement

Prévue de longue date par de nombreux spécialistes, la « deuxième vague » du coronavirus a fini par toucher la France à partir de la rentrée 2020. Les déplacements et regroupements des vacances d’été ont certainement eu un impact sur la très nette hausse des contaminations, qui a mené le gouvernement à décréter un nouveau confinement à partir du 30 octobre 2020. Des mesures de couvre-feu avaient été auparavant mises en place dans plusieurs villes.

 

Les mesures de ce deuxième confinement ont cependant été plus légères que celles du premier, car la majorité des entreprises ont été autorisées à rester ouvertes, à l’exception des lieux accueillant du public : magasins de produits non essentiels, bars, restaurants, salles de spectacle, etc. A l’approche de Noël, cette situation a créé une forte vague de protestations de la part des commerçants indépendants. En réaction, le gouvernement a interdit la vente de produits non essentiels (livres, jouets, vêtements…) par les grandes surfaces, afin de rétablir une meilleure équité concurrentielle.

 

Les écoles ont continué à fonctionner normalement, mais avec port du masque obligatoire à partir de 11 ans, puis à partir de 6 ans. Des fonctionnements en demi-groupe, avec une partie des cours à la maison, ont été organisés dans certains collèges et lycées, dans le but de limiter le nombre d’élèves présents en même temps dans des locaux fermés.

 

De nombreux autres pays d’Europe et du monde ont également mis en place des couvre-feux et reconfiné ponctuellement leur population après l’été 2020.

 

Fin 2020 : vaccin contre le coronavirus et déconfinement

 

La mise au point des premiers vaccins contre le coronavirus a quant à elle connu de grandes avancées à partir du mois de novembre, au cours duquel plusieurs laboratoires (Moderna, Pfizer, Biontech…) ont annoncé des taux d’efficacité compris entre 90 et 95 %, laissant entrevoir une très prochaine mise sur le marché.

 

La baisse du volume de contaminations ayant été jugée satisfaisante par le gouvernement français, les commerces « non-essentiels » ont finalement reçu l’autorisation d’ouvrir à nouveau le samedi 28 novembre 2020, tout en maintenant des règles sanitaires strictes et en limitant l’accueil des clients à une jauge très limitée. La date du « Black Friday » en France a été décalée du 27 novembre au 4 décembre, afin de permettre aux commerces physiques d’y participer.

 

Le confinement reste cependant en cours : des attestations sont toujours nécessaires pour se déplacer.

 

Confinement coronavirus en France : date dans le calendrier en ligne Very Utile